Le Japon; berceau du Judo

Mardi 5 juillet 2022 Numéro 1

Le judo au Racing

Tout savoir sur le Judo

Jigorō Kanō, fondateur du Judo au Japon berceau du Judo
Jigorō Kanō, fondateur du Judo
Judo écrit en japonais.
Judo écrit en japonais.

Le Japon, berceau du Judo

RCS Omnisports

L’origine

———– Lola Hajek ————

C’est en 1906 qu’est fondé le Racing Club de Strasbourg, à l’origine un club de football, et deviendra rapidement un club omnisport. Avant de porter le nom de Racing Club de Strasbourg Omnisport, le club a eu 4 autres noms dont FC Neudorf, jusqu’en 1919, ou encore RP Strasbourg-Meinau, jusqu’en 1976.

On y trouve plusieurs sports représentés : athlétisme, tennis de table, footgolf, aïkido, karaté, judo, quilles (bowling), tir et, depuis la saison 2021/2022, le basketball s’est rajouté. Mais le club a aussi connu par le passé le handball, l’aviron, la natation, la gymnastique, le tennis, le rugby et le volleyball.

La section Arts Martiaux et, plus précisément, le judo compte près de 50 licenciés du plus jeune au plus âgé.

Pour terminer, Samuel Guillemin préside actuellement l’omnisport.

Logo du RCS Omnisport
Logo du RCS Omnisport

——–Lola Hajek ———

Le Judo est un art martial (et non un sport de combat), qui voit le jour en 1882 au Japon. Son créateur, Jigorō Kanō, a voulu créer une pédagogie nouvelle qui allie physique, mentale et morale. Le Judo n’est pas un sport brutal. Le but est de projeter au sol et d’immobiliser son adversaire; de l’obliger à abandonner grâce à des clés articulaires et d’étranglement (qui sont toutes maîtrisées par les pratiquants). Le judo est avant tout un sport de défense. Dans toutes les techniques, le but majeur est d’utiliser la force et l’élan de son adversaire pour le faire tomber.

M. Kanō s’est inspiré du Ju-Jutsu pour créer son propre enseignement plus moderne pour son époque. Certaines techniques du Ju-jutsu étaient très dangereuses et compliquées à enseigner. Il les a donc supprimées et codifié celles qui restaient, pour simplifier leur enseignement avec plus de souplesse. Il a créé sa 1ère école, nommée Kōdōkan. Lorsque les 1er champions de cette école ont battu les meilleurs représentants des écoles adverses de Ju-Jutsu, le pouvoir économique de l’institut s’est développé et en conséquence le Judo  s’est définitivement installé en tant qu’art martial japonais.

Le Judo se pratique sur un tatami, dans une salle appelée le « Dojo ». Le tatami est un ensemble de tapis en mousse dure, qui ont pour objectif d’amortir la chute mais également de délimiter la zone de combat, grâce aux différentes couleurs. Les pratiquants sont appelés des Judokas et portent des Judogis, ceux-ci sont blancs mais en compétition internationale, certains judokas en ont un bleu pour se différencier de leur adversaire.

Histoire

Le Judo a contribué à populariser les arts martiaux japonais autour du monde. En ce qui concerne la France, le 1er club de judo ouvre ses portes en 1936 avec à sa tête Moshe Feldenkrais.

Mais c’est Mikinosuke Kawaishi qui développe plus largement le Judo dans toute la France. C’est lui qui a instauré le système des couleurs de ceinture en France et qui a remanié, en 1920, le « Gokyo » (ensemble de 40 techniques de projection debout). La première fédération de Judo et de Ju-Jutsu vit le jour en 1946. C’est donc à cette période que se développe les compétitions nationales, internationales mais aussi mondiales.

Le Judo est introduit dans les Jeux Olympiques à Tokyo en 1964 et est définitivement admis en 1972 dans ceux de Munich ; néanmoins il fut réservé aux hommes étant donné que le judo féminin n’est à cette époque pas développé. Ce n’est qu’en 1992 à Barcelone que les judokates participent aux Jeux Olympiques.

Le Judo qu’est ce que c’est

Laisser un commentaire